Os2.it - Realizzazione siti web

La Marseillaise – deuxième partie

La Marseillaise - Arc de Triomphe - Paris - France

La Marseillaise – Arc de Triomphe – Paris – France

Les Fédérés marseillais menés pas Barbaroux reprennent le chant en se rendant vers Paris, passant de ville en ville, c’est à chaque étape un véritable succès populaire. Arrivés dans la capitale en 1792, le chant bénéficie déjà d’une certaine notoriété qui ne fera que se développer, on l’enseigne alors dans les rues  et sur les places. Appelée  « Hymne des Marseillais », elle deviendra vite simplement « La Marseillaise » et sera chantée lors des rassemblements populaires.  C’est un des emblème fort de la révolution française.
C’est le 14 juillet 1795 que le chant sera adopté comme « chant national » par décret. Au cours de la convention, on fit consigner les paroles et le nom de son auteur, Rouget de Lisle, qui fut un patriote exemplaire, mis en prison durant 6 mois par Robespierre alors que son chant conduisait le peuple à la victoire.
Elle sera ensuite interdite sous l’Empire et la Restauration, remplacée par « Veillons au salut de l’Empire »elle reprendra sa place à partir de 1830. Puis de nouveau sous le second Empire on préfèrera « Partant pour la Syrie » créée  en 1809 par Mme de Beauharnais, mère de Napoléon III.  Elle inspirera Eugène Delacroix pour la réalisation de son œuvre  « La liberté guidant le peuple » – voir sa représentation en cliquant sur le titre –   et séduira de nombreux compositeurs comme Berlioz, Wagner, Debussy, Tchaïkovski ou Salieri pour ne parler que des plus connus.
Presque un siècle après la Révolution,  La Marseillaise redevient, en 1879, l’hymne national de la France, l’année suivante, le jour de la prise de la Bastille – 14 juillet 1789 – et celui de la fête des Fédérés sont décrétés fête nationale.
La version officielle, telle que nous la connaissons aujourd’hui date de 1887.
La Marseillaise est un des symbole fort de la France, de la république mais elle reste aussi un chant profondément révolutionnaire. Elle fût d’ailleurs reprise par les Russes avant de préférer « l’Internationale » en 1917, par les Espagnols en 1931 ou bien plus symboliquement entonnée  par les résistants français avant d’être fusillés sous l’occupation.

La Marseillaise – première partie
Les paroles de la Marseillaise
Écouter la Marseillaise

Partager...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on RedditShare on TumblrPrint this pageEmail this to someoneShare on LinkedIn
ago

28

  1. […] La Marseillaise – deuxième partie Les paroles de la Marseillaise Écouter la Marseillaise […]

    Pingback di La Marseillaise « La Maison de France — 28 agosto 2009 il 20:54

Lascia un Commento

Devi aver fatto il login per inviare un commento